Depuis la pandémie: Que pouvons-nous faire de La Broquerie?

Aujourd’hui, nous devons faire face aux défis internationaux de notre époque tels que la pandémie, les changements climatiques et les inégalités extrêmes. Dans sa lettre adressée aux mouvements populaires le 12 avril 2020, le pape Francois a déclaré :

« Aujourd’hui plus que jamais, ce sont les personnes, les communautés, les peuples qui doivent être au centre de tout, unis pour soigner, pour sauvegarder, pour partager. » 

Ici au Canada, les organismes de développement international et de justice sociale, dont Développement et Paix, se sont rassemblés pour définir six principes pour une relance juste. Ces principes pourront nous aider à mieux naviguer les crises complexes qui nous attendent. Les Églises canadiennes et les organisations confessionnelles, dont Kairos fait partie, se sont aussi réunies pour lancer une initiative œcuménique nommée Pour l’amour de la création.

La nouvelle campagne de Développement et PaixSe rétablir ensemble, appelle ses sympathisantes et ses sympathisants à se mobiliser pour la justice sociale, économique et environnementale, au Canada comme dans les pays du Sud.

À La Broquerie, nous voulons répondre à cet appel, mais que pouvons-nous faire?

  1. Prier, en lisant cet extrait tiré du Moment extraordinaire de prière en temps d’épidémie, du Pape François, le 27 mars 2020:

Seigneur,
Dans notre monde, que tu aimes plus que nous,
nous sommes allés de l’avant à toute vitesse,
en nous sentant forts et capables dans tous les domaines.
Avides de gains, nous nous sommes laissé
absorber par les choses et étourdir par la hâte.
Nous ne nous sommes pas arrêtés face à tes rappels,
nous ne nous sommes pas réveillés face à des guerres
et à des injustices planétaires, nous n’avons pas écouté
le cri des pauvres et de notre planète gravement malade.
Nous avons continué notre route, imperturbables,
en pensant rester toujours sains dans un monde malade.
Maintenant, alors que nous sommes dans une mer agitée,
nous t’implorons :
«Réveille-toi Seigneur !».
« Pourquoi êtes-vous si craintifs ?
N’avez-vous pas encore la foi ? ».
Seigneur, tu nous adresses un appel, un appel à la foi qui ne consiste
pas tant à croire que tu existes, mais à aller vers toi et à se fier à toi.
Tu nous invites à saisir ce temps d’épreuve comme un temps de choix.
Ce n’est pas le temps de ton jugement,
mais celui de notre jugement :
le temps de choisir ce qui importe et ce qui passe,
de séparer ce qui est nécessaire de ce qui ne l’est pas.
C’est le temps de réorienter la route de la vie vers toi,
Seigneur, et vers les autres.
Face à la souffrance, où se mesure le vrai développement
de nos peuples, nous découvrons et nous expérimentons
la prière sacerdotale de Jésus : « Que tous soient un ».
Amen.

  • Signer l’engagement intergénérationnel pour notre maison commune, pour permettre aux générations présentes et futures de vivre en harmonie avec la nature, en ne prenant que le nécessaire.
  • Donner pour la construction d’un monde plus juste. Votre don à Développement et Paix appuie des programmes d’aide pour les plus démunis de la planète.