Un cenacle à ciel ouvert

Quelque 50 000 membres de mouvements charismatiques du monde entier ont entouré le pape François au Circo Massimo de Rome, le 3 juin 2017, à la veille de la fête de la Pentecôte. Un véritable cénacle « à ciel ouvert, parce que nous n’avons pas peur », a affirmé le pape qui avait convoqué ce rassemblement à l’occasion du Jubilé d’or du Renouveau charismatique catholique.

Au début de la rencontre, entouré de responsables de mouvements charismatiques – y compris d’autres confessions chrétiennes – le pape, qui a témoigné à prière reprises qu’il avait lui-même reçu le « baptême dans l’Esprit Saint » à Buenos Aires, s’est joint à la foule venue de 130 pays, pour un hymne de louange, les mains ouvertes.

« Merci pour le témoignage que vous donnez ici, aujourd’hui. Cela fait du bien à tous, cela me fait du bien à moi aussi », a-t-il confié en ouvrant sa méditation depuis le podium où de grandes bannières proclamaient « Jésus est Seigneur ». Il a souligné trois caractéristiques du Renouveau charismatique : le baptême dans l’Esprit-Saint, la louange et le « service à l’homme ».

À la veille de la fête de Pentecôte, le pape a lancé : « Aujourd’hui nous sommes ici, comme dans un cénacle, à ciel ouvert, parce que nous n’avons pas peur ; à ciel ouvert mais aussi avec le cœur ouvert à la promesse du Père ».

Le Renouveau charismatique, a-t-il poursuivi, n’est pas une « institution » ni une « organisation » mais « un courant de grâce », qui naît « œcuménique ». Le pape a alors encouragé à œuvrer à « l’unité des chrétiens » qui est « aujourd’hui plus urgente que jamais » : « liez des liens d’amitié, d’unité pour la mission », qui consiste à « annoncer l’amour du Père pour tous », notamment par « l’action pour les plus faibles ».

« Au nom de Jésus, nous pouvons montrer par notre témoignage que la paix est possible… mais elle est possible si nous sommes en paix entre nous », a-t-il insisté : bien qu’il existe des « différences » entre les confessions chrétiennes, « nous voulons être une diversité réconciliée ».

Pour les 50 ans du mouvement, le pape a exhorté à poursuivre le chemin en gardant spécialement la « joie » : « Soit le chrétien expérimente la joie dans son cœur soit il y a quelque chose qui ne fonctionne pas ». « L’Eglise compte sur vous, sur votre fidélité à la Parole, sur votre disponibilité au service, sur le témoignage de vos vies transformées par l’Esprit Saint ! », a-t-il conclu.

Avant le pape, étaient intervenus le p. Raniero Cantalamessa, prédicateur de la Maison pontificale, et Giovanni Traettino, pasteur de l’Eglise évangélique à Caserte – visitée par le pape argentin en 2014 –, qui a appelé à l’unité parce que Dieu n’est pas « polygame », il a « une seule épouse », l’Eglise.

La veillée s’est poursuivie par une proclamation en diverses langues que « Jésus est le Seigneur ! Dieu l’a ressuscité des morts ! ». Et par une invocation pour une effusion de l’Esprit-Saint sur la terre, durant laquelle le pape a fait le geste d’imposer les mains sur la foule en prière.

https://fr.zenit.org/articles/renouveau-charismatique-un-cenacle-a-ciel-ouvert-a-rome/